LOGICIELS

Voici la liste des logiciels utilisés pour l’imagerie astronomique. Cliquer sur le nom du logiciel pour aller au site Web du fabriquant.

Logiciels gratuits

PIPPLogiciel utilisé pour diminuer le déplacement de la planète dans la vidéo.
DeepSkyStackerLogiciel de prétraitement des images du ciel profond.
FireCaptureLogiciel d’imagerie du système solaire.
AutoStakkertLogiciel de traitement d’images du système solaire.
RegiStaxLogiciel d’imagerie et de traitement d’images du système solaire.
StellariumPlanétarium. On peut configurer les paramètres de ses caméras CCD permettant ainsi de voir si les objets à acquérir cadrent avec le champ de vision de la caméra. Permet le pilotage de montures.
Fit LiberatorPour ouvrir dans Photoshop les fichiers au format FIT.
PHD Guiding 2Logiciel recommandé pour l’autoguidage de la monture.
TeamViewerLogiciel utilisé pour contrôler à distance un observatoire.

Logiciels commerciaux

PhotoshopLogiciel de traitement d’images. Il est très apprécié par les astrophotographes expérimentés.
PixInsightLogiciel de prétraitement et de traitement d’images atronomiques. Il est très apprécié par les astrophotographes expérimentés.
GradientXTerminatorScript ajouté dans Photoshop. Il est utilisé pour enlever le gradient dans l’image.
Astronomy ToolsAjout de scripts dans Photoshop pour le traitement des photos astronomiques.
Focus MagicLogiciel utilisé pour corriger les étoiles allongées.
NebulosityLogiciel pour l’acquisition, le prétraitement et le traitement des images du ciel profond. Il gère l’autoguidage de la monture en dithering via PHD Guiding 2 (logiciel gratuit, voir ci-dessus). Je recommande ce logiciel pour les débutants en astrophotographie des objets du ciel profond. Il est très simple d’utilisation et son prix est modique (environ 125 $ canadien). Il peut aussi satisfaire l’atrophotographe expérimenté qui n’a pas besoin d’automatiser au complet sa session d’imagerie.
Maxim DLLogiciel très complet pour l’acquisition, le prétraitement et le traitement des images du ciel profond. Il permet de gérer au complet ou partiellement un observatoire fixe (ouverture du dôme, démarrage et automatisation de l’acquisition des images du ciel profond, fermeture de la session d’imagerie, etc.). On peut gérer son observatoire à distance, bien au chaud, en utilisant le logiciel TeamViewer par exemble (voir ci-dessus). Pour sa polyvalence et sa précision, c’est ce logiciel que j’ai choisi pour l’acquisition et le prétraitement de mes images du ciel profond.
CCD CommanderLogiciel permettant d’automatiser au complet une session d’imagerie sans être présent lors l’acquisition des images. Pour réaliser cet exploit, il faut un équipement complètement motorisé et robotisé (dôme motorisé, robofocus, etc.). Il s’interface avec le logiciel Maxim DL. S’adresse aux astrophotographes experts. Prévoir un investissement important pour réaliser cette automatisation.
Sequence Generator ProLogiciel permettant d’automatiser au complet une session d’imagerie sans être présent lors l’acquisition des images. Il inclut la configuration pour l’acquisition des images. Pour réaliser cet exploit, il faut un équipement complètement motorisé et robotisé (dôme motorisé, robofocus, etc.). Il s’interface avec PHD Guiding 2 (gratuit, voir ci-dessus) pour l’autoguidage de la monture. S’adresse aux astrophotographes experts. Prévoir un investissement important pour réaliser cette automatisation.
COELIX APEXLogiciel de cartographie céleste, un générateur d’éphémérides astronomiques, un planétarium virtuel et un logiciel de pilotage de montures.
SkySafariPlanétarium très complet pour cellulaires intelligents et tablettes. On peut configurer les paramètres de ses caméras CCD permettant ainsi de voir si les objets à acquérir cadrent avec le champ de vision de la caméra. Disponible dans Apple Store (iPhone et iPad) et Play Store pour les systèmes Android. Permet le pilotage de montures.

Richard Beauregard

Le Ciel Astro – CCD


Révisé le 2021/01/15