IC 5146

Cliquer sur l’image pour l’afficher plein écran
Date
2021/06/17 et 18

Lieu d’observation
Mon observatoir permanent à Longueuil
en zone de pollution lumineuse blanche

Technique

TélescopeCelestron Edge HD – Diamètre 203 mm (8’’), focale 2032 mm, f/10
Réducteur de focalef/6.3 (63 %)
MontureCelestron CGEM
Caméra d’imagerieAtik 383 L+ monochrome régulée à -20o Celsius
Caméra d’autoguidageZWO ASI 120MM avec un diviseur optique
Précision d’autoguidage (RMS)Le 17 juin 0,99’’ d’arc RMS (1,98’’ d’arc au total)
Le 18 juin 1,96’’ d’arc RMS (3,92’’ d’arc au total) – Nuit avec des rafales de vent de plus de 20 km/h
Type d’imageHa(Ha-OIII-OIII)
ExpositionHa (13 x 10’ bin 2×2), OIII (7 x 10’ bin 2×2)
Logiciel d’acquisition des imagesMaxim DL
PrétraitementMaxim DL
TraitementPhotoshop et PixInsight

Descripton de l’objet

Type d’objetNébuleuse à émission et amas ouvert « La nébuleuse du Cocon »
ConstellationCygne
Magnitude visuelle7,2
Distance 4 000 années-lumière
Diamètre15 années-lumière
Dimension vue de la Terre12 minutes d’arc 
IC 5146 est composé d’une nébuleuse à émission et d’un amas ouvert situés à environ 4 000 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cygne. Sa forme rappelle celle d’un cocon, enveloppe qui contient des insectes ou un vers à soie, d’où son nom commun. Elle a un diamètre d’environ 15 années-lumière. Elle se trouve près du bord Est de la constellation, près de celle du Lézard, en plein dans la Voie lactée, à une heure en ascension droite de la nébuleuse de l’Amérique du Nord. Comme d’autres régions de formation d’étoiles, elle se distingue par un gaz d’hydrogène rouge et brillant excité par de jeunes étoiles chaudes et d’une lumière stellaire bleue réfléchie par la poussière au bord d’un nuage moléculaire. L’étoile brillante près du centre de cette nébuleuse n’a que quelques centaines de milliers d’années. C’est surtout elle qui éclaire la majorité de la nébuleuse et qui fait ressortir les très belles nuances de couleur rouge de la nébuleuse.

Dans un ciel de faible pollution lumineuse, la nébuleuse est visible dans un télescope de petit diamètre. On verra alors seulement le centre de la nébuleuse (le cocon). Il faut un télescope de grand diamètre pour faire ressortir les faibles nébulosités autour de la nébuleuse.

Dans mon image, qui a été prise dans un site de pollution lumineuse extrême (zone blanche), on peut voir les très belles nuances de la nébuleuse dans la couleur rouge. Comme c’est une nébuleuse à émission qui émet son signal en majorité dans l’hydrogène, j’ai utilisé mon filtre Hydrogène-Alpha (Ha) comme image de luminance. En même temps, ce filtre est très efficace pour combattre la pollution lumineuse importante de mon site d’observation. Pour faire ressortir les très faibles nébulosités bleues autour de la nébuleuse, j’ai utilisé un filtre Oxygène III (OIII). La composition de l’image couleur est Ha-OIII-OIII. Le filtre Ha pour le rouge et le filtre OIII pour les couches verte et bleue. Cela a permis de faire ressortir les couleurs naturelles de la nébuleuse tout en faisant ressortir les couleurs dans les étoiles qui se rapprochent de leurs couleurs naturelles avec les filtres traditionnels RVB (rouge, vert et bleu).
Richard Beauregard
Le Ciel Astro – CCD
Mon impression « Nous ne pouvons pas être seuls dans ce gigantesque univers »